Aider les familles à rendre les maisons éconergétiques

Le ministre des Finances, prend des mesures pour aider financièrement les familles et les célibataires à rendre leur logement économe en énergie. Les mesures sont conformes à l’accord énergétique du gouvernement fédéral et visent à réduire le coût souvent élevé de la rénovation énergétique.

Concrètement, il s’agit de l’ extension du taux réduit de TVA à 6% pour la démolition et la reconstruction et des réductions de TVA à 6% pour l’installation de panneaux solaires, de pompes à chaleur et de chauffe-eau solaires .

« Nos familles sont au milieu d’une tempête de prix aujourd’hui. Pour beaucoup, rejoindre la transition énergétique est le dernier de leurs soucis. Alors que c’est justement le moyen de réduire structurellement la facture énergétique. C’est pourquoi nous ne devrions pas effrayer les gens aujourd’hui. Nous devons les guider : où allons-nous et comment allons-nous y parvenir. Nous offrons cette orientation et cette clarté avec cet ensemble de mesures de soutien budgétaire. »

Vincent Van Peteghem, ministre des Finances

Notre pays compte pas moins de 2,9 millions de logements très vétustes qui attendent une rénovation énergétique urgente d’ici 2050. Cela représente un énorme défi pour nos familles. Et le ministre Van Peteghem veut les soutenir en cela.

Une première mesure importante est la prolongation du taux réduit de TVA de 6% pour la démolition et la reconstruction jusqu’au 31 décembre 2023. Cette prolongation est prônée depuis longtemps par le ministre Van Peteghem et offre une sécurité aux familles et aux entreprises de construction. Sur un projet d’une valeur de 350 000 euros (hors TVA), cette mesure représente au final une économie d’un peu moins de 50 000 euros. (19 800 euros TTC au lieu de 69 300 euros à 21%). L’année dernière, pas moins de 16 662 demandes ont été déposées pour bénéficier d’un taux réduit de TVA.

Par ailleurs, le ministre Van Peteghem donne un coup de pouce à l’achat et à l’installation de panneaux solaires, de pompes à chaleur et de chauffe-eau solaires grâce au taux de TVA réduit de 6% à partir du 1er avril 2022 . Aujourd’hui, ce tarif réduit existe déjà pour les logements de plus de 10 ans, mais il faut vraiment impliquer tout le monde dans la transition énergétique. C’est pourquoi ces mesures seront étendues aux logements de moins de 10 ans jusqu’au 31 décembre 2023, y compris les logements neufs et les logements reconstruits après démolition.

Le défi est grand. Et ce n’est que si nous impliquons tout le monde, également financièrement, que la transition énergétique dans notre pays sera réussie. Ce n’est qu’ainsi que nous pourrons construire demain ensemble.

Amortisseur à un coût inattendu

Le contexte de hausse des prix de l’énergie et de hausse de l’inflation fait qu’il est très difficile pour de nombreuses familles d’investir de l’argent supplémentaire dans une maison éconergétique. C’est pourquoi le ministre Van Peteghem a récemment décidé de mettre un amortisseur sur la facture énergétique et les prix à la pompe. C’est ainsi que nous redonnons un peu de répit à nos familles.

Par exemple, le taux de TVA pour le gaz naturel passera de 21 à 6% jusqu’au 30 septembre 2022. Avec cette réduction de TVA, nous accordons une remise sur la facture des personnes qui se chauffent ou cuisinent au gaz naturel.

Nous prolongeons la réduction de la TVA à 6 % sur l’électricité jusqu’au 30 septembre 2022. Les prix de l’électricité ne sont pas encore normalisés. C’est la seule décision logique pour garder la facture sous contrôle dans les mois à venir.

Les deux mesures seront réévaluées en septembre et, en fonction des prix et des besoins à ce moment-là, il sera examiné si les mesures peuvent être prolongées ou non.

Les droits d’accise sur l’essence et le diesel seront temporairement réduits de 17,5 cents par litre . Pour une voiture familiale avec un réservoir de 60 litres, cela signifie une remise de 10,5 euros. Une première évaluation de la mesure suivra juste avant les vacances d’été. Dès que le prix maximum tombe en dessous de 1,70 euro le litre, un système de cliquet permettra au système d’accises de reprendre.

Il y aura également une prime de 200 euros par branchement pour les familles qui chauffent leur logement au fioul, au gaz butane ou propane . Dans notre pays, cela concerne encore plusieurs centaines de milliers de familles.

Et enfin, il y a aussi la prime de chauffage de 100 euros pour chaque Belge. Cette prime sera réglée via la facture d’électricité.

Source : Ministre des Finances – Vincent Van Peteghem